To Save and Project. The 10th MoMA International Festival of Film Preservation, Museum of Modern Art, New York

11 octobre-12 novembre 2012

Le festival du MoMA rend hommage aux chefs-d’oeuvre restaurés et aux récentes redécouvertes du cinéma mondial. Pour cette dixième édition, la Cinémathèque de Toulouse propose Le Secrétaire du Raikom de Ivan Pyriev, issu de sa riche collection de films soviétiques.

Exposition « Habiter la Ville », bibliothèques de Toulouse,

16 novembre 2012-24 février 2013

Dans le cadre de cette importante exposition répartie sur plusieurs bibliothèques de la Ville de Toulouse, la Cinémathèque de Toulouse met à disposition une dizaine d’affiches issues de ses collections, des années 1940 à nos jours, autour du thème de la ville.

Toute la mémoire du monde. 1er Festival international du film restauré, Cinémathèque française, Paris,

28 novembre-2 décembre 2012

La Cinémathèque de Toulouse participe à la première édition de ce festival qui, à l’instar de Zoom Arrière, propose au public des restaurations de films rares. Dans le cadre de la programmation sur les origines du cinéma sonore, la Cinémathèque de Toulouse présente La Maison des morts de Vassili Fiodorov, un des premiers films sonores soviétiques.

15e Rendez-vous de l’histoire de Blois (Loir-et-Cher)

18-21 octobre

Pour cette édition consacrée aux paysans, la Cinémathèque de Toulouse se voit offrir une carte blanche d’importance, reflet de la richesse et de l’universalité de nos collections, avec un ciné-concert de La Ligne générale d’Eisenstein, plusieurs films relatifs au Sud-Ouest restaurés en 2006-2007, La Guerre des demoiselles de Jacques Nichet et Kashima Paradise de Yann Le Masson.

Festival Echos d’ici, échos d’ailleurs, Labastide-Rouairoux (Tarn)

12-14 octobre

Pour cette édition consacrée aux « délices du pouvoir », la Cinémathèque propose une carte blanche en contrepoint, avec plusieurs courts métrages produits par le collectif Cinélutte dans les années 70, dont le savoureux et toujours d’actualité L’Autre façon d’être une banque (où apparaît Arlette Laguiller), mais aussi le beau film de Jean-Pierre Thorn sur La Grève des ouvriers de Margoline consacré à la lutte des sans-papiers en 1973.