Menu_fleche_noir

Rencontre de cinéma

Ciné indé from USA / 1 | L’invité : Roger Andrieux

La Petite Sirène, Envoyez les violons,… mais ne serait-ce que pour Mister Brown. Roger Andrieux est un cinéaste atypique, parti du Périgord sans le sou pour apprendre le cinéma à Los Angeles et qui reviendra avec un film référence sur la condition d’une famille afro-américaine moyenne. On lui doit aussi, pour rester dans le militantisme noir de la fin des années 60 – début des années 70, un documentaire sur les Black Panthers jusqu’à la veille du départ de Cleaver pour l’Algérie : Around South Central.

Mardi 10 mai à partir de 20h

La rencontre aura lieu à la suite de la projection de Mister Brown présenté par Roger Andrieux

Week-end Paul Vecchiali

Né à Ajaccio, Paul Vecchiali passe son enfance à Toulon. Diplômé de l’École polytechnique en 1955, il se lance dans le cinéma en produisant les premiers films de Jean Eustache. À la fois nostalgique du cinéma populaire des années trente et emblématique de la Nouvelle Vague française, il réalise son premier long métrage,* Les Ruses du diable*, en 1965. Suivront Femmes, Femmes (1974), qui suscita l’admiration de Pasolini, Encore / Once more (1988), chronique d’amour à mort aux premiers temps du sida, ou encore À vot’ bon cœur (2004), qui règle joyeusement quelques comptes avec la Commission de l’avance sur recettes. Parallèlement à sa carrière de cinéaste, Paul Vecchiali collabore aux Cahiers du cinéma et à La Revue du cinéma, avouant une passion pour Robert Bresson, Jean Grémillon et Max Ophuls. Il fonde aussi plusieurs sociétés de production telles que Unité 3 et Diagonale, produisant ainsi ou coproduisant ses propres films, mais aussi ceux de jeunes cinéastes, notamment Jacques Davila ou Gérard Frot-Coutaz. Il a publié une dizaine de romans, nouvelles, pièces de théâtre. Son dernier ouvrage, L’Encinéclopédie. Cinéastes « français » des années 1930 et leur œuvre, a été publié aux Éditions de l’Œil.

· · · · · ·

Carte blanche à Paul Vecchiali

L’Étrange Madame X de Jean Grémillon | Samedi 2 avril à 21h15

· · · · · ·

Quatre films de Paul Vecchiali

En haut des marches | Vendredi 1er avril à 19h
Les Gens d’en bas | Vendredi 1er avril à 21h
Femmes, femmes | Samedi 2 avril à 19h
Corps à cœur | Dimanche 3 avril à 17h30

· · · · · ·

Rencontre avec Paul Vecchiali à la librairie Ombres Blanches, à l’occasion de la parution de son livre somme sur le cinéma français des années 30 : L’Encinéclopédie (Éd. de L’Œil)
Samedi 2 avril à 17h à la librairie Ombres Blanches

Une séance avec Claude Régy

À l’occasion de la représentation de Brume de Dieu de Claude Régy au Théâtre Garonne, la Cinémathèque de Toulouse propose une séance avec Claude Régy, le samedi 2 avril à 16h30.

Claude Régy invente un théâtre qui efface les frontières de la parole et du silence, du réel et de l’imaginaire et invite à repousser sans cesse les limites de la perception. Chaque représentation devient une expérience unique, d’autant plus troublante dans Brume de Dieu, un texte extrait du roman de Tarjei Vesaas, Les Oiseaux. Choisi et incarné par un très jeune acteur, Laurent Cazenave, il dévoile l’expérience d’un simple d’esprit touché par la grâce. Un « miracle ».

Claude Régy a créé en France des pièces de Harold Pinter, Marguerite Duras, Nathalie Sarraute, Edward Bond, Peter Handke, Botho Strauss, Maurice Maeterlinck, Gregory Motton, David Harrower, Jon Fosse, Sarah Kane. Il a présenté au Théâtre Garonne Chutes de Gregory Motton et Paroles du Sage d’après L’Ecclesiaste – traduit de la Bible par Henri Meschonnic avec Martial Di Fonzo Bo.

Brume de Dieu de Claude Régy
du 30 mars au 3 avril 2011 au Théâtre Garonne
à 20h tous les soirs sauf le 3 avril à 16h30 (supplémentaire)
www.theatregaronne.com

L’invité : Pierre Etaix

Dans le cadre de la programmation « Burlesque poétique français », la Cinémathèque de Toulouse recevra le mardi 5 avril le cinéaste Pierre Etaix.

Dernier représentant de ce burlesque poétique français que l’on veut mettre à l’honneur à travers cette programmation, acteur et réalisateur, Pierre Etaix est précieux comme est précieuse une pierre, par son éclat et sa rareté. Assistant de Tati, on aurait tendance à le résumer à sa filiation avec le maître, et il faudrait alors ajouter un oncle à cet héritage, Max Linder. Mais il serait plus juste de le définir par rapport à lui-même, le seul, l’unique clown de celluloïd. Pierre Etaix est une solide passerelle entre les émotions du cirque et du cinéma. Il est une présence dont on nous a trop longtemps privés, mais sur laquelle le temps n’a pas de prise. Ses films, restaurés, sont enfin, et ici même, de nouveau visibles après 20 ans d’imbroglio juridique. Conteur qui ne s’en laisse pas compter, comme un conte, il Etaix une fois. Une rencontre exceptionnelle avec un personnage d’exception.

La rencontre aura lieu à la suite de la projection du Grand Amour, mardi 5 avril à 19h30, présenté par Pierre Etaix.

mardi 5 avril 2011 à 19h30

En savoir plus sur la programmation…

Une séance avec F.J. Ossang

Dharma Guns (La Succession Starkov)
F.J. Ossang
2011. France / Portugal. 93 min. Noir & blanc. 35 mm.
Avec Guy McKnight, Elvire, Lionel Tua
Une sexy girl derrière ses lunettes noires, au volant d’un hors-bord, tracte un skieur. Ils bravent l’un comme l’autre leurs limites. Elle lui souffle un baiser. Quand un choc. Le crash… Stan van der Daeken s’éveille du coma pour découvrir que des généalogistes recherchent un individu dont l’identité correspond à la sienne. Loin de s’interroger sur la réalité de cette filiation testamentaire, il souscrit à l’héritage du Professeur Starkov et s’embarque pour le pays de Las Estrellas…

Séance présentée par F.J. Ossang

Jeudi 14 avril à 21h