Menu_fleche_noir

Autres rendez-vous

Zoom Avant

Pour sa 4e édition, Zoom Avant fête Charlot

Quatre étudiantes issues du Master 2 Administration et Gestion de la Communication organisent le 9 avril la quatrième édition de l’événement Zoom Avant. Cette manifestation, à l’initiative de l’Espace Culturel de l’Université Toulouse 1 Capitole et de la Cinémathèque de Toulouse, rend hommage cette année aux 120 ans du cinéma (1895 étant l’année de la première projection publique et payante à Paris par les frères Lumière) et aux 100 ans du personnage de Charlot, une de ses figures les plus emblématiques. Cet événement se déroule également dans le cadre de l’Année internationale de la lumière. Rappelons que la projection de la lumière a joué un rôle prépondérant dans la naissance du cinématographe.

Lors de la soirée du 9 avril, seront projetés deux des premiers courts métrages de Charlie Chaplin : Charlot et le chronomètre (Twenty Minutes Of Love, 1914) et Madame Charlot (A Busy Day, 1914), mais également l’un de ses plus célèbres films : Les Temps modernes (Modern Times, 1936).

Une exposition intitulée « Charlot, critique de son temps » sera également présentée en libre accès du 3 au 9 avril 2015, dans le hall d’accueil de l’Arsenal au sein de l’université. Des photographies, issues des collections de la Cinémathèque de Toulouse, mettront en lumière la critique de la société à travers l’humour et l’ironie de Charlot.

Cet événement s’inscrit dans le cadre des Journées Art et Culture proposées par les ministères de la Culture et de l’Enseignement Supérieur et dans le cadre de la 9e édition du festival Zoom Arrière de la Cinémathèque de Toulouse.

Au programme :
> 19h30 – accueil et exposition consacrée à Charlie Chaplin
> 20h30 – projection de deux courts métrages sur les débuts de Charlot, suivi du film mythique Les Temps modernes (Modern Times, 1936).

Tarif étudiant (sur présentation
de la carte étudiant) : 2 €
Plein tarif : 5 €
Billetterie à la Cinémathèque
et à l’Espace Culturel de l’UT1
à partir du 23 mars

Hall d’accueil de l’Arsenal
2 rue du Doyen-Gabriel-Marty, Toulouse

> Jeudi 9 avril | Arsenal – UT1

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Une soirée avec Richard Desjardins

À l’occasion de la 14e édition du festival Détours de Chant (27 janvier – 7 février 2015), la Cinémathèque de Toulouse invite Richard Desjardins, auteur, compositeur, interprète et documentariste québécois, pour un tour de chant suivi de deux films qu’il a coréalisés.

Le Peuple invisible
Richard Desjardins, Robert Monderie
2007. Canada. 93 min. Couleurs. Numérique. Provenance copie : Office National du film du Canada, Montréal.
L’histoire de la nation algonquine du Québec et ses conditions de vie actuelle. Les Algonquins vivaient jadis en symbiose avec le vaste territoire qu’ils occupaient. Cet équilibre fut rompu avec l’arrivée des Européens au XVIe siècle. Peu à peu, leur mode de vie ancestral a été réduit en miettes, sans compter le pillage de leurs ressources naturelles. Ils ne sont d’ailleurs plus que 9 000 personnes réparties dans une dizaine de communautés, certaines plongées dans une grande misère alors que les droits humains de ce peuple autochtone sont souvent bafoués.

Séance précédée d’un tour de chant de Richard Desjardins

> Samedi 24 janvier à 20h

Trou Story
Richard Desjardins, Robert Monderie
2011. Canada. 79 min. Couleurs. Numérique DCP. Provenance copie : Office National du film du Canada, Montréal.
Richard Desjardins et Robert Monderie renouent avec la veine pamphlétaire de L’Erreur boréale dans ce long métrage documentaire sur l’histoire minière au Canada. Une industrie qui réalise ses profits faramineux au mépris de l’environnement et de la santé des travailleurs.

> Samedi 24 janvier à 22h15

Tarif spécial pour la soirée : 10 €

Conférence de Charlotte Garson

« Liens fraternels et roman familial dans l’œuvre de Coppola. Rusty James et Tetro : deux films-frères ? »

Critique de cinéma, Charlotte Garson collabore à l’émission d’actualités culturelles « La Dispute » d’Arnaud Laporte sur France Culture. Elle est l’auteure d’essais (Jean Renoir – 2008, Le Cinéma hollywoodien – 2007, Amoureux – 2007) et de dossiers pédagogiques sur le cinéma. Rédactrice aux Cahiers du cinéma (2001-2013), à la revue Études et à Images documentaires, elle est également co-programmatrice du Festival des 3 Continents de Nantes.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

La conférence de Charlotte Garson sera précédée, jeudi 11 décembre à 21h, de la projection de Rusty James
de Francis Ford Coppola.

En partenariat avec l’ACREAMP

> Mercredi 17 décembre à 14h30

Hommage à Mosfilm

Né officiellement en 1924 de la fusion de différentes structures de production, il est devenu, en 90 ans d’histoire, le principal studio de cinéma d’Union soviétique et aujourd’hui de Russie : connu sous l’appellation de « Mosfilm » depuis 1936 et célèbre depuis 1947 pour son emblème unique – la sculpture de « l’ouvrier et de la kholkhozienne » –, ce studio a produit à ce jour plus de 2 500 films. Serguei Eisenstein, Mikhail Romm, Mikhail Kalatozov, Andrei Tarkovski, Vassili Choukchine, Serguei Bondartchouk, Nikita Mikhalkov, tous ces cinéastes ont travaillé à Mosfilm, gigantesque cité du cinéma installée à Moscou, sur les Monts des Moineaux, et occupant aujourd’hui plus de 35 hectares. Après la disparition de l’URSS en 1991, le studio traverse une période difficile. Dirigé depuis 1998 par le réalisateur Karen Shakhnazarov, Mosfilm a retrouvé aujourd’hui la place qui est la sienne et assure une grande partie de la production nationale en matière de cinéma, de télévision et de vidéo.

· · · · · ·

L’Obier rouge (Kalina Krasnaya)
Vassili Choukchine | 1973. URSS. 94 min. Couleurs. Numérique DCP. VOSTF.
Avec Vassili Choukchine, Lidia Fedosseieva, Janna Prokhorenko
Délinquance au pays des soviets. Egor a purgé sa peine, il sort de prison. Egor veut reprendre sa vie à zéro. Mais la réinsertion pour un repris de justice n’est pas plus facile en URSS qu’ailleurs. Il trouvera refuge auprès de sa marraine et découvrira que beaucoup de gens sont prêts à l’aider. Mais ses anciens complices ne l’entendent pas de cette oreille…

Séance présentée par Karen Shakhnazarov, directeur général des studios Mosfilm

> Mercredi 26 novembre à 16h30

· · · · · ·

La Nuit de carnaval (Karnavalnaya noch)
Eldar Ryazanov | 1956. URSS. 78 min. Couleurs. Numérique DCP. VOSTF.
Avec Igor Ilyinsky, Lyudmila Gurchenko, Yuri Belov
Comédie musicale. La fin d’année se profile et il est de coutume de la fêter en musique et spectacles. Mais un nouveau directeur a été nommé à la maison de la culture et il ne partage pas tout à fait le même point de vue que les jeunes artistes. Disons qu’il envisage les festivités d’un angle un tantinet plus sérieux. Avec une lecture du rapport annuel par exemple…

Séance présentée par Karen Shakhnazarov, directeur général des studios Mosfilm

> Mercredi 26 novembre à 19h

· · · · · ·

L’Assassin du Tsar (Tsareubiytsa)
Karen Shakhnazarov | 1991. URSS / Grande-Bretagne. 104 min. Couleurs. Numérique DCP. VOSTF.
Avec Malcom McDowell, Oleg Yankovsky, Armen Dzhigarkhanyan
Exerçant dans un hôpital psychiatrique, le Docteur Smirnov se prend d’intérêt pour le cas d’un certain Timofeyev, un patient schizophrène qui affirme avoir assassiné le tsar Nicolas II et sa famille… Plongée dans la nébuleuse de la mémoire.

Séance présentée par Karen Shakhnazarov, réalisateur du film et directeur général des studios Mosfilm

> Mercredi 26 novembre à 21h