Cin_logo_rouge
Espace-cine_bt-retour

Découvrir le cinéma autrement : activités éducatives et culturelles

La multiplication des écrans aux formats et aux usages variés modifie aujourd’hui, et en profondeur, les modalités d’accès au patrimoine cinématographique. Et en premier lieu pour les jeunes générations, qui découvrent le cinéma dans des dispositifs différents de ceux qui ont prévalu au XXe siècle. À l’heure où toutes les images semblent accessibles, immédiatement, pour tout le monde, et sans effort, comment donner aux nouvelles générations le goût du spectacle cinématographique sur grand écran ? Comment leur permettre d’éprouver l’émotion d’une véritable projection de cinéma ? Comment les inviter à goûter la découverte de visions du monde différentes de celles que le formatage généralisé leur impose ?

Depuis plusieurs années, la Cinémathèque de Toulouse a fait du rajeunissement du public l’une de ses priorités. L’édition de cette quatrième plaquette témoigne de la place centrale qu’occupent, dans notre travail, la réflexion et l’action en direction des publics jeunes. Et il est évident que la collaboration avec les enseignants, et plus généralement l’Éducation nationale, est essentielle. En étant à l’écoute des professeurs, en comprenant leurs attentes, leurs objectifs et leurs contraintes, en s’inscrivant en complément de dispositifs déjà existants, la Cinémathèque offre désormais un véritable damier de propositions culturelles permettant de découvrir le patrimoine cinématographique autrement : projections, visites, ateliers, festival Zoom Arrière, ciné-club, toutes ces actions relèvent de ce que l’on appelle aujourd’hui « l’éducation à l’image ». Elles reposent avant tout sur la découverte du passé du cinéma et sur la possibilité, pour chacun, de s’approprier celui-ci pour se projeter dans un futur commun. En 2012, plus de 10 000 jeunes ont ainsi été accueillis.

Cette brochure contient, outre les propositions qui étaient déjà disponibles les années précédentes, trois principales nouveautés : un ensemble d’actions renforcées en direction des étudiants, un programme spécifique sur les relations entre histoire et cinéma – à travers notamment les représentations des conflits – et enfin une déclinaison adaptée des principales festivités qui rythmeront le cinquantième anniversaire de la Cinémathèque. 50 ans, le bel âge pour transmettre aux jeunes générations le plaisir de chercher dans les films anciens, et selon les mots de notre fondateur Raymond Borde, « ce qui nous touche : la liberté, la poésie, l’amour » !

Natacha Laurent

la découverte du passé du cinéma et la possibilité, pour chacun,
de s’approprier celui-ci pour se projeter dans un futur commun

Découvrez l’ensemble de nos propositions dans la brochure « Activités éducatives et culturelles » : télécharger la brochure 2013ǀ14