Menu_fleche_noir

Le film du jeudi

L’Impitoyable Lune de miel ! (I Married a Strange Person!) | Bill Plympton

1997. États-Unis. 75 min. Couleurs. 35 mm. VOSTF.

S’appuyant sur son trait survitaminé et une imagination surréaliste, Bill Plympton, le Tex Avery hyper sexué des temps modernes, nous plonge dans une furieuse aventure animée. Celle d’un jeune couple sans histoire après que le mari a hérité très accidentellement d’un super pouvoir : matérialiser ce qui lui passe par la tête. Un don que tout le monde voudrait bien posséder. Et pourtant c’est le début du cauchemar pour lui. Parce que justement tout le monde veut son don… Du sexe et de la satire, le dessin animé qui révéla celui que Matt Groening, le père des Simpson, appelle Dieu.

Dans le cadre du Cartoon Festival

> Jeudi 17 septembre à 21h

Le Point de non-retour (Point Blank) | John Boorman

1967. États-Unis. 92 min. Couleurs. 35 mm. VOSTF.
Avec Lee Marvin, Angie Dickinson, Keenan Wynn, Michael Strong

Attention chef-d’œuvre. Film culte. C’était pour en finir avec le polar classique. C’est pourtant l’histoire d’un revenant. Moderne = Classique, non ? Donc un film noir en couleurs, histoire de trahison, vengeance, le retour d’un laissé pour mort. Montage électrochoc, Boorman réveillait un mourant, le film noir. Sa mécanique ne s’enraye jamais, ni le barillet ne tourne à vide. Une manière de bouger. Et Lee Marvin avance tout le long avec l’assurance de ceux qui reviennent de la mort. Il s’appelle Walker.

Séance présentée par Éric Libiot

En partenariat avec Polars sur Garonne à l’occasion des 70 ans de la Série Noire

> Jeudi 22 octobre à 21h

M le Maudit (M) | Fritz Lang

1931. Allemagne. 110 min. Noir & blanc. Numérique DCP. VOSTF.
Avec Peter Lorre, Otto Wernicke, Gustaf Gründgens, Ellen Widmann
Des enfants jouent à pique et pique et colegram. Une fillette rentre de l’école en jouant au ballon. Celui-ci rebondit sur une affiche offrant une récompense pour l’arrestation d’un tueur d’enfants. Une ombre déchire l’affiche. L’homme, sifflant, achète à un aveugle ni sourd ni muet une baudruche à la silhouette enfantine. Le ballon roule de derrière un buisson. La baudruche reste prise au piège d’une ligne électrique qui griffe le ciel. Nouvelle victime. La police bafouille, la pègre prend les choses en main… Quand l’ennemi public est à la fois bourreau et victime.

> Jeudi 29 octobre à 21h

Un grand film pour un grand écran, c’est le principe du film du jeudi,
deux fois par mois à La Cinémathèque de Toulouse.

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·