Menu_fleche_noir

La production en Midi-Pyrénées

La Seria | Julien Campredon, Amic Bedel

2015. France. Couleurs. Numérique dcp.
Production : Piget.
Matthieu Verlhaguet est jeune gars du pays, comme on dit, avec l’accent, les dimanches chez les parents pour boire du pastis avec son frère et manger des grillades. Son père étant entrepreneur de pompes funèbres, il a tout naturellement monté une entreprise de film d’enterrements, filmsdenterrement.com. Tout irait bien dans la vie de Matthieu Verlhaguet si un jour ne surgissait dans sa vie Thomas Lebouly, un occitaniste illuminé qui veut lui forcer la main pour l’aider à monter une série audiovisuelle en occitan.

Épisode pilote 1 : Spielberg ! Barcelona !
Durée : 26 min.

Épisode pilote 2 : Los que cagan.
Durée : 26 min.

> Jeudi 30 avril à 19h

L'Azegado | Guy Chapouillié

2014. France. 100 min. Couleurs. Numérique DCP.
Production : Les Films du Sud / Les films du béret. Avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées, en partenariat avec le CNC.
À l’heure des fermes usines qui font des vaches des machines à pisser le lait, il y a encore des paysans qui travaillent et s’arrachent pour préserver une certaine idée de la vie à la campagne et du rapport aux animaux.
Le film cherche à témoigner de ce combat, car il s’agit du combat d’une famille d’éleveurs en Aveyron, sur le plateau de l’Aubrac. Des gens de la terre qui tentent de résister à la lente décomposition des campagnes, alors qu’autour d’eux, des exploitations agricoles ferment et des services publics disparaissent. Des héritiers de gestes et d’idées nourris de tradition et de modernité qui ne respirent pas la nostalgie, mais qui esquissent une alternative possible à la catastrophe productiviste qui les guette. Pour y parvenir, le paysan ne peut être qu’un monstre de connaissances et de compétences, tour à tour vétérinaire, herboriste, éleveur, météorologue, mécanicien, soudeur, avec sa femme Brigitte, tout autant monstrueuse de compétences, éleveuse, comptable, accordéoniste, photographe, charcutière, cuisinière. Ils aiment leurs animaux ; ils disent que lorsque le veau se lève et s’étire, c’est qu’il va bien, et que lorsque les vaches et les taureaux ruminent, c’est qu’ils sont en parfait état.
Des amoureux de leur métier et de leur pays qui souhaitent tout simplement ne pas quitter la terre, rester humains, vivre, rien que vivre, sans ignorer que tout ça ne tient qu’à un fil.

> Jeudi 28 mai à 19h

The Storm Makers : ceux qui amènent la tempête | Guillaume Suon

The Storm Makers : ceux qui amènent la tempête
Guillaume Suon
2014. Cambodge / France. 66 min. Couleurs. Numérique DCP. VOSTF.
Produit par Rithy Panh et Julien Roumy. Une coproduction Bophana Production / Tipasa Production. En association avec Arte France – La Lucarne et American Documentary – POV
Aya est une ancienne esclave. À 16 ans, cette jeune paysanne cambodgienne a été vendue par un trafiquant d’êtres humains qui lui promettait un poste de femme de ménage en Malaisie. Aujourd’hui, Aya est de retour chez elle, aussi pauvre qu’à son départ. Déshonorée et traumatisée, que reste-t-il de son humanité ? Le destin d’Aya, mis en regard avec les témoignages de trafiquants, offre un éclairage édifiant sur la société cambodgienne actuelle. En dévoilant l’exploitation cruelle des populations rurales, le film pose une question essentielle : que vaut la vie d’une jeune paysanne au Cambodge ?

> Jeudi 4 juin à 19h

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Martin guerre, retour au village | Daniel Vigne

2014. France. 52 min. Couleurs. Numérique DCP.
Production : Cinétévé – Orange Studio avec la participation de France Télévision, de la Région Midi-Pyrénées et du CNC. Avec le soutien du Département de l’Ariège et de la Communauté de Communes du Castillonnais.

Trente ans après, les habitants de Balaguères (Ariège) se souviennent d’un tournage particulier : celui du film Le Retour de Martin Guerre qui les vit se transformer, pour la plupart d’entre eux, en paysans du XVIe siècle et qui les porta, ainsi que les éléments de décors du site, sur la plupart des écrans du monde. Un documentaire aussi en forme d’investigation de la mémoire, un instantané rural d’aujourd’hui d’un village de moyenne montagne. Un film sur un monde tourné résolument vers son devenir mais qui garde dans son cœur la fierté et les émotions d’une aventure si marquante.

> Jeudi 26 février à 19h