• Projections_menu_seances
  • Projections_menu_themes
  • Projections_menu_editos
  • Projections_menu_venir
  • Projections_menu_passes
Le programme par :
Seances_boutons_jour_02
Seances_boutons_mois_01
Seances_boutons_themes_01

Herencia-vts_01_2-3

Herencia

Jean-Pascal Fontorbes. 2014. France. 52 min. Couleurs. Numérique DCP. Production : Le-loKal Production. Coproduction : TLT. Avec le soutien du Centre national du cinéma et de l'image animée et du Conseil régional de Midi-Pyrénées. La production en Midi-Pyrénées

Au sein de la famille Pradal, on a toujours mêlé l’engagement, la poésie, la peinture, et la musique. L’arrière-grand-père, Don Antonio Rodriguez Espinosa, a été l’instituteur de Federico García Lorca. Le grand-père, Gabriel, député républicain, a défendu la ville d’Almería face à l’armée franquiste. Le père, Carlos, artiste peintre, ancien réfugié de la guerre d’Espagne, a séjourné dans le camp d’Argelès. Aujourd’hui, Vicente, compositeur et musicien, poursuit avec ses enfants, Paloma (chanteuse) et Rafael (pianiste), les rêves du romantisme rebelle de Don Quichotte et du duende de Federico García Lorca, cœur de l’identité et de la singularité de toute cette famille.


Thursday 23 October à 19h00                  Infos pratiques



Or-dans-la-montagne_-l'-001

L’Or dans la montagne (I recuperanti)

Ermanno Olmi. 1969. Italie. 97 min. Couleurs. 35 mm. VOSTF. Avec Antonio Lunardi, Andreino Carli Le film du jeudi

La Seconde Guerre mondiale terminée, Gianni revient du front et trouve son village exsangue. Pour survivre, comme d’autres et notamment le vieux Du, il se lance dans la prospection dans la montagne. Une mine où l’on ne trouve pas d’or, mais où l’on cherche les vestiges, obus et munitions, de la Première Guerre mondiale, pour les désamorcer et les revendre pour la ferraille. Survivre grâce à des engins de mort… L’histoire vraie de gens ordinaires qu’Olmi raconte caméra au poing, avec tendresse et profondeur.


Thursday 23 October à 21h00                  Infos pratiques



Paradjanov2

Serguei Paradjanov, le rebelle

Patrick Cazals. 2003. France. 52 min. Vidéo. Avec les témoignages de Serguei Paradjanov, Sofiko Tchiaourelli, Edouard Chevardnadzé, Sarkis, Yuri Metchitov, Jean Radvanyi, Pierre Bergé, Zaven Sargissian TARKOVSKI ET AUTRES POÈTES DU CINÉMA SOVIÉTIQUE

Cinéaste arménien et géorgien de Tbilissi (Géorgie), mort en juillet 1990, Paradjanov est considéré comme l’un des grands cinéastes contemporains. Il laisse une œuvre inachevée mais essentielle pour l’histoire du cinéma russe et soviétique car très originale et représentative de la richesse ethnique des peuples caucasiens.
Réalisé dans sa demeure étrange, atelier et splendide capharnaüm, mais aussi sur le tournage de son dernier film Achik Kérib, au Musée Paradjanov d’Erevan, à Paris comme à Tbilissi, ce portrait d’un homme meurtri mais farouchement libre s’attache aussi aux talents parallèles du cinéaste (peintre, décorateur, styliste…).


Thursday 23 October à 21h15                  Infos pratiques