Réouverture de la bibliothèque de la Cinémathèque de Toulouse mercredi 15 septembre à 14h. D’après le décret du 7 août 1921, en tant que bibliothèque spécialisée, notre bibliothèque n’est pas soumise à la présentation du pass sanitaire.
Rappel des horaires d’ouverture : du mercredi au vendredi, de 14h à 19h. Entrée libre.

Premier semestre 2021 : quelques enrichissements


La Cinémathèque de Toulouse reçoit régulièrement des dépôts et dons. Sans prétendre à l’exhaustivité, voici quelques arrivées récentes : importantes, rares ou originales, toujours uniques.

Story-board dessiné par Nadja de Mystère Alexina de René Féret

Des archives et quelques films de René Féret ont rejoint nos collections. Ce cinéaste a un parcours singulier dans le cinéma français. En 40 ans, de 1975 à 2015, il a écrit, réalisé et produit 18 films. Initialement acteur, il a développé un cinéma très personnel, entouré de sa famille et de ses proches (sa femme Fabienne montait ses films, son fils Julien était son assistant, ses filles Marie et Lisa jouaient dans ses films). Auteur de plusieurs films autobiographiques, il disait filmer “pour rendre la vie à ce qui a disparu”. Nous nous chargerons de veiller sur ces traces de vie : deux films sur copie argentique (Histoire de Paul et La Communion solennelle), d’autres en version numérique, des affiches, des carnets de notes, des scénarios, les story-boards de La Communion solennelle et de Mystère Alexina et des dossiers de presse. Les costumes de Nannerl, la sœur de Mozart viendront bientôt rejoindre ce bel ensemble.
Pour en savoir plus sur René Féret

Après le dépôt en 2013 de deux copies 35 mm de ses courts métrages Treinta años et Un nuevo baile, le réalisateur Nicolás Lasnibat nous a renouvelé sa confiance en déposant des films et des archives. Né au Chili, diplômé de la Fémis, Nicolás Lasnibat a réalisé notamment La Biographie inventée, documentaire sur l’écrivain Arturo Belano (alter ego de fiction de l’écrivain Roberto Bolaño) et trois courts métrages composant “La Trilogie chilienne”. Depuis 2009, il a été également l’assistant de Patricio Guzmán sur sa trilogie composée par Nostalgie de la lumière, Le Bouton de nacre et La Cordillère des songes. Enseignant et directeur des études à la Fémis à partir du 1er août 2021, ce passeur pour qui “le cinéma, c’est la mémoire” se préoccupe de la dimension patrimoniale du cinéma et de la conservation de son travail. Il nous a ainsi confié ses dossiers de préparation de tournage ainsi que ses rushes et chutes sur format numérique.
Pour en savoir plus sur Nicolás Lasnibat, découvrez une série d’entretiens dans lesquels il évoque sa cinéphilie et son rapport au Chili, puis ses trois courts-métrages Treinta años, Une nouvelle danse et Tout ce que tu ne peux pas laisser derrière toi.

Sébastien Bondetti et Nathalie Benady ont été passionnés de cinéma japonais. Au cours de leurs interviews et de leurs participations à différents festivals consacrés au cinéma asiatique, ils ont rassemblé autour de films japonais des affiches – aussi bien japonaises que françaises, des photos de personnalités, des press-books, des enregistrements d’entretiens avec des réalisateurs, des ouvrages, des dessins, des brochures de festivals ainsi que des DVD et VHS. Ils nous ont donné l’ensemble de ce matériel.

Fonds Gaby Morlay - Jeannette Robert

La Cinémathèque conserve un fonds d’archives important consacré à Gaby Morlay, constitué par l’un de ses admirateurs, Francis Grosso. Le découvrant sur notre site, un particulier, Richard Pujo, nous a contactés pour nous confier des documents rassemblés par sa grand-tante Jeannette Robert. Celle-ci a entretenu une longue correspondance avec Gaby Morlay, ainsi qu’avec Francis Grosso et d’autres fans de l’actrice. Elle a collectionné des documents liés à Gaby Morlay : de nombreuses photos de sa vie privée comme de ses films, des affiches et press-books de ses films, des livres dédicacés, de la presse cinématographique et féminine, des cahiers compilant des articles, des objets personnels (foulard, sac à main, boîte à maquillage) ainsi que des souvenirs de son enterrement. Un fonds qui révèle une véritable vénération vouée à la vedette. Avec ce nouveau don d’un mètre linéaire, la Cinémathèque perpétue une histoire d’affinité avec Gaby Morlay et ses fans.

Un autre collectionneur, Damien Llaoneta, admirateur de John Fitzgerald Kennedy, nous a proposé en dépôt trois films concernant le président des États-Unis. Dans ce lot, une copie très rare en 35 mm achetée directement aux États-Unis : le dernier discours de Kennedy à l’occasion du “Bill of Rights Day” (journée de la déclaration des droits de l’homme aux USA) enregistré le 5 novembre 1963, 17 jours avant sa mort. Cette copie en bon état constitue un témoignage historique important et a parcouru un surprenant chemin pour aboutir dans les collections de la Cinémathèque.