Suite aux annonces gouvernementales du 7 janvier 2021, la Cinémathèque de Toulouse reste fermée jusqu’à nouvel ordre.

La bibliothèque du cinéma est ouverte du mardi au vendredi de 13h30 à 17h30 sur rendez-vous à l’adresse bibliotheque@lacinemathequedetoulouse.com

Les dépôts de Boris Lehman et Serge Roullet

La caméra de Serge Roullet, avec des lettres de Hans Richer, Jean-Georges Auriol et Robert Bresson, des photographies : une avec Jean-Paul Sartre, puis sur le tournage du film Le Mur et sur le tournage de Procès de Jeanne d’Arc.

Cette année, à travers le rendez-vous “Les collections à la une”, la Cinémathèque met à l’honneur les films déposés dans ses collections directement par leur réalisateur.
Ces histoires de confiance et d’affinité avec des créateurs se perpétuent par des dépôts ou des dons de films et d’archives (notes, correspondances, scénarios, photographies…). Ainsi, récemment, Boris Lehman et Serge Roullet ont donné une partie importante de leur production à la Cinémathèque de Toulouse.

Boris Lehman, cinéaste belge à la croisée du cinéma expérimental et du journal filmé, a été l’invité de la Cinémathèque de Toulouse à de multiples reprises. Sa venue en janvier 2020 lui a permis de visiter le Centre de conservation et de recherche de la Cinémathèque, situé à Balma, et a abouti à un don important de sa part. Concerné par la conservation et la visibilité de son œuvre, Boris Lehman a déposé ses films et ses archives dans plusieurs institutions européennes : à la Cinémathèque royale de Belgique, à la Cinémathèque suisse, et désormais à l’École nationale supérieure d’art de Bourges et à la Cinémathèque de Toulouse. À Toulouse, nous conservons 34 films de Boris Lehman, de ses débuts en 1963 jusqu’en 2010, majoritairement des copies positives argentiques en excellent état, également du matériel de laboratoire (sons, rushes) ainsi que des éléments numériques. Une partie de ses archives, notamment des scénarios, ainsi que des dossiers de production et de tournage, a rejoint nos collections.

Retrouvez en vidéo la rencontre avec Gérard Courant et Boris Lehman à la Cinémathèque.

Serge Roullet, réalisateur singulier, a découvert la Cinémathèque de Toulouse à distance, par sa programmation. Après avoir rencontré Robert Flaherty sur le tournage de Louisiana Story et travaillé brièvement avec Hans Richter, Serge Roullet a été l’assistant de celui qu’il considère comme le maître du cinématographe français de ce temps : Robert Bresson pour Procès de Jeanne d’Arc. En 40 ans, Serge Roullet a réalisé cinq longs métrages. Refusant les concessions, il a lui-même financé ses films. Il a décidé de donner ses réalisations et ses archives dans un souci de préservation et de valorisation de son travail. De ses films, il nous a confié principalement des éléments numériques, créés à l’occasion d’une édition DVD, ainsi que quelques éléments sur pellicule. Il a également donné une grande quantité de photographies et d’archives concernant l’écriture et la réalisation de ses films, des projets non aboutis, ainsi que sa participation aux films d’autres réalisateurs (Procès de Jeanne d’Arc) et de la correspondance (Jean Georges Auriol, Robert Bresson).

Pour en savoir plus sur Serge Roullet.