Suite aux annonces gouvernementales du 7 janvier 2021, la Cinémathèque de Toulouse reste fermée jusqu’à nouvel ordre.

A partir du mois d’avril, la bibliothèque du cinéma est ouverte le mercredi de 14h à 19h sur rendez-vous, à l’adresse bibliotheque@lacinemathequedetoulouse.com

Les reproductions de documents (articles de périodiques) à distance sont possibles, pour toute demande, envoyez un mail à joelle.cammas@lacinemathequedetoulouse.com

Splendeur du cinéma muet

Du mardi 04 janvier 2011
au vendredi 11 février 2011

Depuis trois ans, la Cinémathèque a entrepris le traitement, la restauration et la numérisation systématique de l’ensemble de ses affiches relatives au cinéma muet, soit la partie la plus ancienne et la plus précieuse du fonds. Ce chantier s’est achevé fin 2010. Il a concerné environ 160 pièces, dont certaines sont uniques en France. Certaines affiches avaient rejoint les collections dès les années 70, une autre partie a fait l’objet d’enrichissements plus récents, le dernier d’entre eux étant l’affiche des Misérables de Fescourt acquise en janvier 2010. Toutes les affiches de cette exposition ont fait l’objet d’une restauration lors des trois dernières années.
Trois ensembles se dégagent de ce fonds : le premier est un lot d’affiches de la société du Film d’art et de Pathé Frères, dessinées pour l’essentiel par Vincent Lorant-Heilbronn ou Candido Aragonez De Faria, à la fin des années 1900. Le second est composé d’affiches anglaises ou américaines, la plupart des années 1912 à 1914, dont certaines de la Vitagraph. Un troisième ensemble enfin, plus hétérogène, concerne les années 20. On y trouve à la fois des affiches de grands succès américains et d’autres, françaises ou belges, relatives à des films à épisodes, comme Fanfan la Tulipe ou L’Enfant-Roi. Certaines de ces pièces sont particulièrement spectaculaires ; c’est le cas de Maldone, premier long métrage de Jean Grémillon, ou encore de l’affiche de L’Argent de Marcel L’Herbier, exemplaire unique au monde.

Christophe Gauthier