La séance de Plein Air de ce soir est complète ! “Astérix et Obélix mission Cléopâtre” est projeté demain en salle à 19h !

Documents audiovisuels de l’INA

Janvier Février 2018

En complément de la programmation, placés en avant-programme de certaines séances, retrouvez des documents audiovisuels proposés en partenariat par l’INA (Institut national de l’audiovisuel). Interviews, reportages, portraits, promotions… une manière de croiser les sources et les regards sur la programmation. Présentés sur grand écran avant les films, ces documents sont visionnables, par ailleurs, sur le poste de consultation multimédia (PCM) de l’INA et du CNC installé à la bibliothèque de la Cinémathèque. Une sélection plus large, et de contenus plus longs, toujours en lien avec la programmation, sera également proposée sur ce même poste par l’INA et la bibliothèque du cinéma. N’hésitez pas à aller y voir de plus près.

SAMUEL FULLER

Samuel Fuller
1989. Jean-Claude Longin. Fr. 12 min. FR3
Extrait de l’émission « Le Divan » présentée par Henri Chapier. Samuel Fuller évoque son enfance, ses débuts dans le journalisme, sa découverte des camps de concentration durant la Seconde Guerre mondiale, son caractère rebelle, son entourage. En conclusion, il se livre au test de Rorschach.
En avant-programme de Police spéciale
> Samedi 6 janvier à 21h

Sam Fuller janvier 87
1987. Don Kent. Fr. 12 min. A2
Extrait de l’émission « Cinéma cinémas ». Samuel Fuller commente des images retraçant sa carrière. Il parle du mot-clé qu’est le mot « Action » sur un tournage, de l’intelligence et des qualités de producteur de Darryl F. Zanuck, de l’actrice Jean Peters, qu’il engagea pour Le Port de la drogue après l’avoir vue marcher dans un café.
En avant-programme de Shock Corridor
> Samedi 13 janvier à 21h

Samuel Fuller Lisbonne
Mai 1988
1988. Don Kent. Fr. 5 min. A2
Extrait de l’émission « Cinéma cinémas ». Pendant le tournage de Sans espoir de retour, seul face à la caméra, Samuel Fuller disserte sur le mot émotion, le pouvoir de la caméra, le rôle du metteur en scène, le plan de situation, sur son goût pour l’action.
En avant-programme de Les Bas-fonds new-yorkais
> Mercredi 24 janvier à 16h30
> Dimanche 28 janvier à 18h

Samuel Fuller
1967. André Sylvain Labarthe. Fr. 10 min. ORTF
Extrait de l’émission « Cinéastes de notre temps ». Samuel Fuller raconte sa vie en donnant avec malice son opinion sur différents sujets : la littérature, la politique, le journalisme, la religion, la guerre, la violence…
En avant-programme de Le Port de la drogue
> Samedi 27 janvier à 21h

S. M. EISENSTEIN

Restauration film Eisenstein
1994. Nicole Zimermann. Fr. 3 min. F3
Extrait du Journal télévisé de FR3 Toulouse du 12 décembre 1994. Interview de Patrick Riou, photographe pour la Cinémathèque de Toulouse à propos de la reconstitution photogramme par photogramme du Pré de Béjine de Sergueï M. Eisenstein.
En avant-programme du ciné-concert Le Journal de Gloumov /Romance sentimentale / Le Pré de Béjine
> Mardi 23 janvier à 19h

La Cantate Octobre de Prokofiev
1970. Gérard Guillaume. Fr. 5 Mmin. ORTF.
Extrait de l’émission « Musique en 33 tours ». Henri Langlois évoque la propagande dans le cinéma soviétique qu’il qualifierait plutôt de « cinéma d’action » visant à éduquer les masses populaires. Il aborde la collaboration entre le réalisateur Eisenstein et le compositeur Prokofiev sur le film Alexandre Nevski.
En avant-programme de Alexandre Nevski
> Mercredi 31 janvier à 16h30
> Samedi 3 février à 21h

Jean-Luc Godard à propos des familles de cinéastes
1965. Jacques Doniol Valcroze. Fr. 3 min. ORTF
Extrait de l’émission « Le Cinéma selon Jean-Luc ». Jean Luc Godard explique qu’il y a, selon lui, deux manières de faire du cinéma : celle de Sergueï M. Eisenstein, et celle de Jean Rouch ; ceux qui « savent ce qu’ils veulent faire », et une manière plus moderne, plus expérimentale, proche de celle des impressionnistes en peinture.
En avant-programme de Ivan le Terrible – 1re partie
> Jeudi 1er février à 19h

Exposition Eisenstein
1960. Mario Beunat. Fr. 3 min. RTF
Extrait du journal télévisé de la nuit. Exposition, rue de Courcelles à Paris, de dessins de Sergueï M. Eisenstein. Dans l’assistance, on reconnaît Henri Langlois. Sujet muet.
En avant-programme de Tonnerre sur le Mexique
> Vendredi 2 février à 19h

EXTRÊME CINÉMATHÈQUE

L’INA vous propose quelques pépites « extrêmes » en avant-programme de la séance Extrême CinémaThèque
> Vendredi 12 janvier à 21h (salle 2)

Créé en 1975, l’Institut national de l’audiovisuel (INA), entreprise publique audiovisuelle et numérique, collecte, sauvegarde et transmet le patrimoine télé et radio français. Dans une démarche d’innovation tournée vers les usages, l’INA valorise ses contenus pour les partager avec le plus grand nombre : sur ina.fr pour le grand public, sur inamediapro.com pour les professionnels, à l’InaTHÈQUE pour les chercheurs. L’INA à deux pas de chez vous, c’est l’accès à : plus de 80 ans de programmes radio, plus de 70 ans de programmes télé, 1 000 000 d’heures enregistrées chaque année, 14  000 sites web média, 120 chaînes de radio et tv captées 24h/24 au titre du Dépôt légal, 14 700 000 d’heures de documents radio et TV, 34000 titres de cinéma.