"Viva la muerte !" de Fernando Arrabal à Cannes Classics

Une restauration de la Cinémathèque de Toulouse

51 ans après la première présentation du film à Cannes dans le cadre de la Semaine de la critique, "Viva la muerte !“ de Fernando Arrabal a été projeté, dans la version restaurée par la Cinémathèque de Toulouse, mardi 24 mai 2022 dans la salle Buñuel, en présence de l’équipe du film (Fernando Arrabal, réalisateur ; Medhi Picquart-Chaouch, acteur ; Hassen Daldoul, producteur), de l’équipe de la Cinémathèque de Toulouse (Agnès Jaoui, actrice, réalisatrice et présidente de la Cinémathèque de Toulouse ; Franck Loiret, directeur délégué ; Francesca Bozzano, directrice des collections ; Victor Jouanneau, technicien chargé de la restauration du film) et de Mohamed Challouf, président de l’association Ciné-Sud Patrimoine, partenaire de la restauration. L’équipe a monté les marches lundi 23 mai 2022 en amont de la projection du film ”Crimes of the Future" de David Cronenberg.

“Viva la muerte !” de Fernando Arrabal

Le film évoque l’enfance de Fando, jeune garçon confronté à la disparition de son père, considéré comme un traître, à la fin de la guerre civile. Sur ces prémisses largement autobiographiques, l’auteur de la célèbre Lettre au général Franco tisse une fable excessive et carnavalesque. Du pur cinéma “Panique”, pour ce qui reste l’une des plus flamboyantes et provoquantes entreprises d’auto-exorcisme du cinéma de l’exil.

Note de restauration

“Viva la muerte !” a été scanné et restauré en 4K par la Cinémathèque de Toulouse à partir du négatif original image 35 mm, du négatif son 35 mm de la version française, et d’un élément interpositif 35 mm, contenant le générique de fin qui était absent du négatif.
La numérisation et la restauration de l’image ont été réalisées par le laboratoire de la Cinémathèque de Toulouse, avec la collaboration de Fernando Arrabal. Les travaux de numérisation et restauration du son ont été effectués par le studio L.E. Diapason.
La restauration du film a été achevée en mars 2022. 
Cette restauration a été rendue possible grâce au soutien indéfectible de Fernando Arrabal, du Ministère des Affaires Culturelles tunisien, de Mohamed Challouf (Association Ciné-Sud Patrimoine) et de M. Samir Zgaya (Ministère des Affaires Culturelles tunisien).

Voir le dossier de presse

"Viva la muerte !" à Cannes Classics