Étant donné la situation sanitaire actuelle, le port du masque redevient obligatoire à partir du 25 novembre à la Cinémathèque de Toulouse : en salle, dans le hall d’exposition et en bibliothèque. Merci de votre compréhension.

Pierre Molinier

.


Festival International du Film Grolandais de Toulouse



On connaît de lui ses tableaux érotiques et ses vénéneux photomontages. Un théâtre de fantasmes, entremêlements inextricables de corps et autoportraits où il apparaît travesti. Érotisme, autoérotisme, androgynie, fétichisme et goût démesuré pour la provocation. On a souvent dit qu’il a été l’un des plus importants précurseurs de l’art corporel. Pierre Molinier a produit un art radical et subversif aussi singulier qu’énigmatique. Pierre Molinier : né le 3 avril 1900 à Agen et mort par suicide le 3 mars 1976 à Bordeaux. Il était photographe, peintre et poète. Sur la porte d’entrée de son appartement, il laisse une note où on peut lire « D.C.D. à 19h30, pour les clefs, s’adresser au notaire ».

Pierre Molinier – Raymond Borde
1964. Fr. 21 min. Coul. Dcp.
Documentaire expérimental s’approchant au plus près de l’univers fantasmatique de Pierre Molinier sur un commentaire écrit par André Breton.

Mes jambes – Pierre Molinier
1964. Fr. 9 min. N&b. Numérique.
Gambettes et mannequins. Tourné en Super 8, Mes jambes est le seul essai cinématographique de Pierre Molinier. « Il est fort probable que je ne crèverai pas seul, mais avec mes jambes qui sont un si grand moi-même. »

Pierre Molinier – 7 rue des Faussets – Noël Simsolo
1975. Fr. 20 min. Coul. Numérique.
Pierre Molinier face à la caméra de Noël Simsolo. « L’obsession sexuelle est une force comme une autre, plus pure et plus violente qu’une autre. »

Les Jambes de Saint-Pierre – Dominique Roland
2013. Fr. 40 min. Coul. DCP.
Portrait d’un artiste énigmatique et sulfureux au travers de son univers artistique nourri du réel et du fantastique.

mercredi 21 septembre 2016, 19h00       Infos pratiques - Vente en ligne