Réouverture de la bibliothèque de la Cinémathèque de Toulouse mercredi 15 septembre à 14h. D’après le décret du 7 août 1921, en tant que bibliothèque spécialisée, notre bibliothèque n’est pas soumise à la présentation du pass sanitaire.
Rappel des horaires d’ouverture : du mercredi au vendredi, de 14h à 19h. Entrée libre.

Séance de courts métrages

.


Traverse Vidéo 2017



Les Rencontres Traverse Vidéo sont des moments singuliers de l’art expérimental à Toulouse.

Depuis 20 ans, Traverse Vidéo explore le cinéma expérimental, celui qui fraie des chemins proches de l’art plastique et à contre-courant des normes et dogmes artistiques, et s’éloigne du cinéma narratif.
Pour ses 20 ans, Traverse Vidéo débute le 8 mars pour cinq jours de rencontres avec de nombreuses projections et performances avant de poursuivre ses expositions d’installations et de photographies, jusqu’au 31 mars, toujours à travers la ville avec des œuvres marquantes de son histoire et de nouvelles reçues cette année.
Traverse Vidéo #1 osait programmer films expérimentaux et art vidéo en une rencontre que certains accusaient de contre-nature, la 20e édition prouve combien elle avait raison de croire en la force de ces formes.

La rareté de telles séances conduit certains – ils me le disent – à regretter de ne voir qu’une fois, ces films en séance ; ainsi sur trois écrans se succédera en boucle, dans le hall de la Cinémathèque, une sélection diverse et si proche de l’esprit Traverse Vidéo.

Simone Dompeyre

C’est toujours du cinéma dont il s’agit, toujours de lui mais du cinéma intégral avec des formes qui refusent l’assujettissement à la narration (/ l’histoire) et à l’écran qu’il reconnaît pourtant comme un médium vif, lieu d’invention. Traverse Vidéo est têtue dans ses amours puisque ce sont ses vingt ans et qu’elle poursuit encore ces films différents partout dans le monde en mêlant les films 2016 à ceux de ce patrimoine expérimental mené durant 20 ans. Souvent films footage, empruntant des plans, ils affirment le montage-roi. Œuvres plastiques, ils se lancent brefs, intenses, tous se dévouant à la cause cinéma et certains à la réflexion du monde, du corps, de la parole ; jamais leur écriture en gerbe ne s’avère vaine même lorsqu’elle préfère le rire aux pleurs.

Chemical Flower — Vasilis Karvounis
2014. Gr. 40 sec. Coul. DCP.

Dubus — Alexei Dmitriev
2005. Ru. 4 min. 9 sec. N&b. DCP.

Non-Places: Beyond the Infinite — Péter Lichter
2015. Hong. 5 min. 57 sec. N&b. Version anglaise. DCP.

The Uninvited — Laura Focarazzo
2015. Arg. 3 min. 34 sec. N&b. DCP.

Paysage — Agnès Quillet
2008. Fr. 1 min. Coul. DCP.

Choix et détachement — Byol Kimura, Nathalie Lemoine
2016. Can. 1 min. 41 sec. Coul. DCP. Version all. sous-titrée fr.
et ang.

Threshold — Freya Björg Olafson
2014. Can. 5 min. 28 sec. N&b. DCP.

Threshold — Blanca Gimenez
2012. Esp. 1 min. 19 sec. Coul. DCP.

J’ai un problème avec France Gall — Boris Du Boullay
2014. Fr. 8 min. 14 sec. Coul. DCP.

Procedere
Delia Schiltknecht
2015. All. 6 min. N&b. DCP. Version all. sous-titrée en ang.

Soho — Christophe Guerin
2006. Fr. 2 min. 41 sec. N&b. DCP.

As You See — Jayne Wilson
2016. G.-B. 7 min. 50 sec. N&b. DCP.

The Movies Vanished — France Dubois
2009. Fr. 4 MIN. N&B. DCP.

The Red Star Cinema / Kino crvena zvijezdaKOLBAS Silvestar
2014. Cro. 11 min. 3 sec. Coul. DCP. VOST anglais.

Die Zerstörung der Ordnung / the destruction of order — Oliver Rossol
2016. All. 9 min. 50 sec. Coul. DCP. VOST anglais.

Fåglar vid havet (bön) / Birds by the sea (prayer) — Wolfgang Lehmann
2008. All. 2 min. 1 sec. Coul. DCP.

Traverse Vidéo présentera également une séance de courts métrages dans le cadre du Cabinet de Curiosités le 28 février à 19h.

 
 
 
 

samedi 11 mars 2017, 14h00       Infos pratiques - Vente en ligne