Pour des raisons indépendantes de notre volonté, la Lecture théâtrale dans le cadre de la Nuit de la lecture prévue le 22 janvier est reportée.

Étant donné la situation sanitaire actuelle, le port du masque redevient obligatoire à partir du 25 novembre à la Cinémathèque de Toulouse : en salle, dans le hall d’exposition et en bibliothèque.

Merci de votre compréhension.

Les Aventures du prince Ahmed (Die Abenteuer des Prinzen Achmed) – Cinéma Jean Marais (Aucamville)

Lotte Reiniger. 1923-1926. All. 65 min. Teinté. Muet. DCP. Intertitres allemands sous-titrés français.


Histoires de cinéma 1



Jean Renoir la surnommait « la maîtresse des ombres » tout en sachant qu’elle représentait bien plus que ça. En 1926, onze ans avant Blanche Neige et les Sept Nains de Walt Disney, Lotte Reiniger, pionnière allemande du cinéma d’animation, s’inspire des contes des Mille et Une Nuits, pour réaliser le premier long métrage d’animation – et en couleurs – de l’histoire du cinéma. Le principe est celui du théâtre d’ombres, et la technique, celle du papier découpé. Chaque silhouette, articulée aux épaules, aux coudes et aux hanches, est découpée aux ciseaux et noircie à la mine de plomb. Les figures sont ensuite animées sur des fonds de couleur, image par image. Le travail est d’une précision inouïe et le résultat toujours aussi envoûtant. Reiniger cisèle un conte merveilleux à la poésie intemporelle qu’elle mettra trois ans à achever. Un joyau du genre qui suscita à l’époque l’enthousiasme de Jean Renoir, René Clair ou encore Louis Jouvet.
Le jeune prince Ahmed tombe amoureux de la ravissante princesse Pari Banu. Pour l’épouser, il doit affronter son rival, le Mage Africain, et s’allier avec la Sorcière dans le pays lointain des Esprits de Wak-Wak. Magique !

Séance accompagnée par Raphaël Howson (piano), Quentin Ferradou (percussions) et Adrien Rodriguez (contrebasse)

Réunis au sein du sextet swing « Mademoiselles », Quentin Ferradou, Raphaël Howson et Adrien Rodriguez entament une collaboration avec la Cinémathèque de Toulouse en 2014 avec l’accompagnement du film Le Tigre vert de Paul Sloane, pour lequel ils obtiennent le prix du Jury Ciné-concert. Engagé dans des styles musicaux variés (musique classique, ciné-concerts, jazz, rock, théâtre musical), ce phénoménal trio délivre, lors de ses performances, une rare énergie, toute entière au service du cinéma muet.

Cinéma Jean Marais (Aucamville)

samedi 11 novembre 2017, 20h30       Infos pratiques