La vie rurale dans un village des Pyrénées

Jean Seran. Fr. 73 min. N&b. DCP. Muet. Tournage de 1949 à 1953 à Fos (Haute-Garonne) avec le concours de ses habitants. Séquence complémentaire (Le Cochon) tournée par Jean Hector et Raymond Borde en 1983. Tirage et restauration financés avec le concours du Conseil Régional de Midi-Pyrénées et du Conseil Général de la Haute-Garonne.


Ciné-concerts



Première présentation publique à Fos le 28 septembre 1985.
À la fin des années 1940, un jeune médecin, Jean Seran (cinéphile et cinéaste amateur), a entrepris un film sur la vie quotidienne dans un village des Pyrénées Centrales, Fos. Ce village est situé dans la haute vallée de la Garonne, à la limite de la frontière espagnole. C’est la dernière commune française du Val d’Aran. Les prises de vue, réalisées en 9,5 millimètres, sont devenues un précieux témoignage sur la vie rurale d’autrefois, dans un pays de montagne, quand le travail de la terre se faisait à la main et qu’on attelait encore les vaches. Jean Seran, ami de Colette et Raymond Borde, a autorisé la Cinémathèque de Toulouse à tirer en 16 mm un certain nombre de séquences et à les monter dans un esprit ethnographique. Il avait l’intention de réaliser plus tard son ambition première : une chronique vécue au fil des saisons.

L’Orchestre de Chambre d’Hôte
Jean-Paul Raffit (guitare), Frédérik Lacourt (saxophone) et Joël Trolonge (contrebasse)

Créé en 2009 en Ariège, l’Orchestre de Chambre d’Hôte, dirigé par son fondateur Jean-Paul Raffit, est une compagnie professionnelle innovante dans le croisement des musiques.
Le blues côtoie le classique. Une guitare électrique joue aux côtés d’une flûte traversière. La voix oscille entre le lyrique, la pop et le récit. Un sax improvise avec une contrebasse et le jazz est là. L’OCH offre une couleur unique par ses timbres. Guitare électrique, flûte, cor, voix, violon, violoncelle, contrebasse et sax donnent un équilibre rare entre cordes et souffles, avec densité et finesse. La ligne artistique de Jean-Paul Raffit associe l’exploration musicale, la pertinence du son et la singularité des créations. En résulte une musique de chambre lyrique faite de cordes et de vents. Une douce invitation à la rêverie, offerte avec la simplicité et la générosité de ceux qui sculptent la fragilité des sons pour en faire jaillir l’émotion.

mardi 24 avril 2018, 21h00       Infos pratiques - Vente en ligne