Étant donné la situation sanitaire actuelle, le port du masque redevient obligatoire à partir du 25 novembre à la Cinémathèque de Toulouse : en salle, dans le hall d’exposition et en bibliothèque. Merci de votre compréhension.

Le Doulos

Jean-Pierre Melville. 1963. Fr. 105 min. N&b. DCP.


Le cinéma policier français, partie 2 : des années 50 à nos jours



En argot, doulos désigne un chapeau mais aussi un indic. Double sens. Double manigance. « Tous les personnages sont doubles. Tous les personnages sont faux », déclarait Melville. Le cinéaste s’approprie un roman de la Série Noire de Pierre Lesou pour bâtir sa propre mythologie. Cadre urbain, trench-coats, cigarettes, décors hyper réalistes et noir et blanc travaillé. Belmondo ne cabotine plus. Serge Reggiani encore moins. Le Doulos, un western urbain tragique et existentialiste sur la fin d’une amitié. Un film triste, brutal et admirable.

dimanche 18 décembre 2016, 16h00       Infos pratiques - Vente en ligne