Pour des raisons indépendantes de notre volonté, la Lecture théâtrale dans le cadre de la Nuit de la lecture prévue le 22 janvier est reportée.

Étant donné la situation sanitaire actuelle, le port du masque redevient obligatoire à partir du 25 novembre à la Cinémathèque de Toulouse : en salle, dans le hall d’exposition et en bibliothèque.

Merci de votre compréhension.

À bientôt, j’espère – La Charnière

Chris Marker, Mario Marret.


Cinéma militant et groupe Zanzibar



À bientôt, j’espère
Chris Marker, Mario Marret
1968. Fr. 43 min. N&b. DCP.
Chris Marker et Mario Marret filment la grève dans l’usine de textile Rhodiacéta à Besançon en mars 1967. Pour la plupart, les ouvriers se livrent devant la caméra pour la première fois. Les paroles annoncent clairement Mai 68 et les revendications ne portent plus sur les salaires, mais plus généralement sur la qualité de vie et l’accès à la culture. Un meeting sous la neige, des visages fermés et tendus, mais aussi des sourires et la ferme conviction qu’un mouvement est en train de naître.

La Charnière
Chris Marker, Mario Marret
1968. Fr. 13 min. DCP.
En 1932, le réalisateur russe Alexandre Medvedkine parcourait l’URSS, filmait les ouvriers et leur montrait, juste après le montage dans la journée, le résultat. Chris Marker et Mario Marret reproduisent l’expérience. Film sans image, La Charnière restitue à chaud les réactions des ouvriers suite à la projection de À bientôt, j’espère.

Séance précédée d’un court métrage réalisé par un étudiant de l’ENSAV

mercredi 28 mars 2018, 21h00       Infos pratiques - Vente en ligne