En prévision du projet de réaménagement des espaces rue du Taur, la bibliothèque de la Cinémathèque de Toulouse sera fermée au public à partir du samedi 16 décembre 2023 jusqu’à la fin des travaux. Nous vous remercions de votre compréhension.

Cruising – Doubles programmes

William Friedkin. 1980. USA. 106 min. Coul. DCP. VOSTF.


Extrême Cinéma 2019



Clin d’œil à William Friedkin

William Friedkin est un cinéaste qui revient de loin… de très loin. Si un récent et inopiné retour en grâce lui a permis de renouer avec le succès, il n’en était rien à la fin des années 1970 lorsque le cinéaste met en chantier Cruising, un thriller immergé dans le milieu gay SM new-yorkais. À l’époque, tout le monde s’était beaucoup énervé contre le film. La communauté gay, les critiques et le public. Beaucoup trop pour un seul film. À revoir aujourd’hui, on est immédiatement frappé par l’audace d’un metteur en scène qui filme ses polars comme un documentariste alerte. Aucun jugement moral dans la ténébreuse infiltration menée par Al Pacino, juste la découverte d’un monde underground qui s’assume pleinement. Mais ce qui intéresse le cinéaste, c’est aussi le glissement progressif de la personnalité, et les zones d’ombre qui vous mènent au bord de l’abîme. Voir à vous y précipiter comme dans Bug, le récit d’un amour gangréné par la folie. Érotisme troublant, paranoïa, drogue, automutilation et des insectes qui vous galopent sous la peau. Un Friedkin complètement piqué et minimaliste, soutenu par un duo acteurs (Ashley Judd et Michael Shannon) proprement sidérant. Les pucerons grouillent dans la coke et des bestioles pondent des œufs sous vos dents. Un voyage hallucinant et halluciné où Maître Friedkin, reclus dans un décor de quelques mètres carrés, filme la dérive mentale de son prochain comme une frénétique poursuite de voiture.

Voir aussi Bug

INA

dimanche 10 février 2019, 20h00       Infos pratiques - Vente en ligne