Suite aux dernières annonces, la Cinémathèque de Toulouse se réjouit de pouvoir de nouveau accueillir le public.

Mercredi 19 mai, réouverture de la billetterie (sur place et en ligne), de la bibliothèque (du mercredi au vendredi, de 14h à 19h, sur rendez-vous) et début de l’exposition « HOLYWOODOO, Incredible Movie Posters du Ghana ».

Vendredi 21 mai, reprise des séances avec le cycle « Scope ».

No pasarán, album souvenir – L’Exode d’un peuple

.


¿Dónde está el espíritu de la República? – Cinespaña 2019



No pasarán, album souvenir
Henri-François Imbert
2003. Fr. 68 min. Coul. 35 mm.
Enfant, le cinéaste avait trouvé chez ses grands-parents une série incomplète de cartes postales de la « Retirada », photographiées dans le village de sa famille à la fin de la Guerre d’Espagne. Vingt ans plus tard, il part à la recherche des cartes manquantes, parcourant des paysages quotidiens et sans qualité. Entre quête intime et récit collectif, No pasarán pose tout en douceur des questions fondamentales sur la mémoire. Comment le passé peut-il devenir un territoire du présent ? Comment s’approcher de ce qui fut et l’exprimer malgré l’absence visible de traces ?

L’Exode d’un peuple
Louis Llech, Louis Isambert
1939. Fr. 36 min. N&b. DCP. Muet.
Provenance copie : Institut Jean Vigo
Filmé à la douane du Perthus et sur diverses routes de l’arrière-pays catalan, ce film muet semi-professionnel est l’un des seuls témoignages pris sur le vif de l’extraordinaire migration de 500 000 Républicains espagnols qui franchirent la frontière franco-espagnole en février 1939. Recueillant aussi bien l’amoncellement des armes et des moyens de transport que l’expression des réfugiés, L’Exode d’un peuple fournit les images manquantes au puzzle d’Henri-François Imbert.

Séance présentée par Henri-François Imbert

samedi 05 octobre 2019, 20h30       Infos pratiques