Suite aux dernières annonces gouvernementales, la Cinémathèque met en place le contrôle du pass sanitaire à partir du 21/07/2021.
– En journée, pour la visite de l’exposition, pas de contrôle du pass sanitaire, la jauge maximale dans le bâtiment étant limitée à 50 personnes.
– En soirée, pour les séances en salle (19h) et en plein air (22h), le pass sanitaire est requis. Les contrôles seront effectués exclusivement par les agents de Victory Security.

Verbena – Simon du désert – Notes sur l’émigration

.


¿Dónde está el espíritu de la República? – Cinespaña 2019



Verbena
Edgar Neville
1941. Esp. 33 min. N&b. Numérique. VOSTF.
Dans une fête foraine, l’aventurier Levinsky tente d’arracher à la troupe du Palacio de las Maravillas sa principale attraction, la jeune Stella Matutina. Réalisée par le talentueux Edgar Neville, cette version lumineuse du Freaks de Browning, jette un pont avec le cinéma de la République et la génération avant-gardiste de 1927. Ode à la solidarité des humbles, ce moyen métrage aux décors de Pierre Schildnecht, habituel collaborateur de Buñuel et de Gance, revisite avec nostalgie un Madrid insouciant, anéanti par la guerre.

Simon du désert (Simón del desierto)
Luis Buñuel
1965. Mex. 44 min. N&b. 35mm. VOSTF.
Installé en 1946 au Mexique, terre d’accueil des exilés républicains, Luis Buñuel y réalise vingt films en dix-huit ans, connaissant là sa période la plus créatrice. Pour sa dernière œuvre mexicaine, le maître aragonais réalise un projet, imaginé dans les années 1920 avec Dalí et García Lorca, sur le personnage de Siméon le Stylite, un anachorète du IVe siècle qui passa quarante ans au sommet d’une colonne dans le désert syrien. Prétexte au déploiement de multiples aberrations, le film est un ultime pied-de-nez adressé au catholicisme autoritaire et au monde moderne.

Notes sur l’émigration
Espagne 1960
Jacinto Esteva Grewe, Paolo Brunatto
1961. Esp. 19 min. N&b. DCP.
Restauré par Filmoteca de Catalunya
Les images de ce court métrage suivent le parcours des travailleurs émigrés espagnols en Suisse, puis se déplacent en Espagne pour enregistrer clandestinement les conditions de vie misérables des populations défavorisées de la région du Levant. Dans un style sociologique dépouillé, Notes sur l’émigration est une gifle adressée aux opérations de communication du franquisme à l’étranger. Volé par des inconnus lors d’une projection à Milan, le film réapparaîtra entre les mains du pouvoir dans une version manipulée avant d’être récupéré récemment dans sa version d’origine.

mercredi 09 octobre 2019, 16h00       Infos pratiques